Exposer en protégeant, un paradoxe des politiques sociales au sein des établissements sociaux et médicisociaux français

Jean-Yves Gélinier

Resumo


En France, via l’application des politiques sociales, les établissements sociaux et médicosociaux regroupent dans des enceintes semi-fermées des personnes vulnérables dont certaines sont violentes et d’autres plus fragiles donc potentiellement plus à même d’être victimes. Les travailleurs sociaux y exerçant sont donc au quotidien face à une injonction paradoxale de protéger de la société extérieure en exposant à la violence intérieure de l’établissement. Cet état de fait met le travailleur social dans un état de dissonance cognitive et d’inconfort psychologique, dû à l’incohérence de la situation, où pour continuer à trouver sens à sa mission, il devra mettre en place a postériori des conduites adaptatives génératrices de nouvelles cohérences subjectives, telles que négation, oubli voire rejet des victimes et relativisation, habituation voire déni de cette violence.


Texto completo:

PDF (Français (France))


DOI: http://dx.doi.org/10.7213/1981-416X.18.059.DS03

Apontamentos

  • Não há apontamentos.




Direitos autorais 2018 Editora Universitária Champagnat